06.08.2021
Les actualités Laudio.fr

Appareil auditif rechargeable ou à pile, quel est le meilleur choix ?

Outre la forme, la couleur ou les fonctionnalités, le choix d’une aide auditive passe aussi par la sélection de la source d’énergie. Ainsi, pour choisir correctement son appareillage, l’audioprothésiste pourra vous proposer des appareils auditifs à pile ou bien rechargeables.

 

Les caractéristiques des modèles à piles

Les piles étaient initialement la seule source d’autonomie disponible. La possibilité de choisir un appareil auditif rechargeable ou à pile n’est apparue que récemment avec l’arrivée des modèles rechargeables.

 

Les points forts

Les appareils auditifs à pile offrent plusieurs jours d’autonomie avant qu’il soit nécessaire de procéder au remplacement des piles. Celles-ci étant petites et peu encombrantes, il est facile d’en garder sur soi afin de pouvoir les remplacer à tout moment.

 

Le choix d’un appareil auditif à pile constitue donc une option pratique, car il permet une utilisation et une prise en main facile de l’appareil auditif. En effet, il n’est pas nécessaire de se priver de son aide auditive durant des heures afin d’en assurer la recharge.

 La taille de l’appareil auditif conditionne la taille de la pile. Ainsi les appareils les plus petits fonctionnent avec les tailles de piles les plus petites : c’est le cas des intra auriculaires profonds qui fonctionne avec des piles n°10 et n’existent pas, pour l’heure, en version rechargeable.

 

Les points faibles

En revanche, chez les personnes ayant certains soucis de santé, l’utilisation des piles peut s’avérer compliquée, voire délicate. En effet, pour une personne souffrant de troubles de la vision ou d’un souci de dextérité, la manipulation de petites piles est difficile, voire, impossible.

Dans de tels cas, chaque remplacement constitue une étape frustrante et difficile qui nécessite l’assistance d’un tiers.

De plus, les piles posent par ailleurs une contrainte environnementale liée à la gestion de leur fin de vie et de leur recyclage.

Composée d’un mélange à base de zinc, il ne faut pas les jeter avec les ordures ménagères. Vous pouvez les déposer dans votre centre qui se chargera de la collecte et de les adresser à une filière de tri et de revalorisation.

 

Les modèles rechargeables

Les premiers modèles rechargeables sont apparus il y a environ cinq ans. Dans un premier temps, il s’agissait de piles rechargeables. Écologique, mais offrant une autonomie courte, cette technologie a été abandonnée au profit de batteries intégrées aux appareils auditifs.

 

Les points forts

La technologie des batteries rechargeables offre de nombreux avantages aux porteurs d’aides auditives :

  • L’utilisation est largement simplifiée, car quelques heures de recharge suffisent à garantir toute une journée d’autonomie ; une recharge rapide de 15 à 30 minutes peut également être effectuée et redonner des heures d’autonomie.
  • La recharge se fait facilement et en toute simplicité en posant l’appareil auditif sur le socle prévu à cet effet ;
  • Le besoin de garder des piles sur soi afin de parer à une éventuelle défaillance ne s’applique pas ;
  • La solution rechargeable est bien plus responsable d’un point de vue écologique.

 L’intégration de la batterie au sein de l’appareil permet de le sceller et ainsi lutter contre l’humidité et les poussières qui pourraient menacer son bon fonctionnement. Des indices IP très élevés peuvent à présent être atteints.

 Bien qu’elle soit donc attirante, la solution rechargeable peut néanmoins avoir des inconvénients. 

Les points faibles

Tous les modèles d’aides auditives ne proposent pas cette fonctionnalité. Il peut donc arriver que le modèle qui séduit par sa forme ou sa couleur ne soit pas disponible en mode rechargeable.

Enfin, la dimension économique doit aussi être prise en compte. En effet, un chargeur représente un coût à l’achat, autour de 150 €, qui n’est jamais couvert par l’assurance maladie, car considéré comme un accessoire. Les piles, au contraire, sont en partie remboursées : entre 4,5 € et 15 € par appareil, selon le type de piles. En revanche, le nombre de piles prises en charge est limité par an. La complémentaire santé peut éventuellement compléter la prise en charge.

 

Si vous hésitez encore dans le choix de votre appareil, votre audioprothésiste indépendant pourra vous aider tout au long de votre parcours.

Les autres actualités Laudio.fr

  • Comment se déroule un rendez-vous chez l'audioprothésiste ?

    Les différentes étapes d’une consultation chez l’audioprothésiste Après vous être rendu chez votre médecin généraliste puis chez un ORL, on vous a prescrit un appareil auditif. Vous devez à...

  • Perte d'audition : quels sont les signes ?

    Les différents signes d’une perte d’audition Les troubles auditifs peuvent avoir diverses origines même si, le plus souvent, ces symptômes sont liés à une détérioration progressive de...

  • L'assurance pour aides auditives

    Le saviez-vous ?   Vos aides auditives vous permettent d’entendre et de comprendre mieux le monde qui vous entoure. Pour les protéger des incidents qui peuvent survenir dans la vie quotidienne, vous pouvez compter sur la...

  • Protéger ses aides auditives en vacances

    Qui dit vacances d’été dit souvent eau, sable, humidité et chaleur. De nombreux termes qui peuvent sembler incompatibles avec le port d’aides auditives. Pourtant, en adoptant les bons gestes de prévention, il...

  • L'hyperacousie et ses effets

    L’hyperacousie est un trouble de l’audition caractérisé par une intolérance et une forte gêne face aux bruits. Cette pathologie est souvent liée à des acouphènes, or plus...

  • Entretien des aides auditives : Nos conseils et produits

    Pourquoi entretenir et nettoyer ses aides auditives ? Les aides auditives sont constamment exposées à l’humidité et au cérumen, car elles sont placées sur ou à l’intérieur de l’oreille....